01/11/2014

C'est leur grand jour !

Les saints  font partie  de mon enfance .  Et je  me souviens d' au  moins trois fameuses   punitions - méritées sans  doute - qui leur  sont  directement liées ! *

Mes parents n'étaient pourtant pas  des pratiquants modèles même  si  mon père a été pendant plusieurs années à la messe  basse *  du  dimanche  ( il était  de  bon ton  dans  mon village  que les fermiers  se tiennent debout, dans le fond  de l'église , une demi-heure par  semaine ) . Quand à  ma mère,  mis à part  le devoir  social d ' être présente aux  enterrements , on ne la voyait à l'église   qu'à  l'occasion de la  Ghislain .* Et  c'est  sans doute   à  ce saint  que je dois  mon penchant  pour les  accessoires  d'hiver : j' étrennais  pour  cette occasion  nouveaux bonnet, écharpe  et gants.

En ce  qui concerne  ma grand-mère paternelle  - la plus motivée  pour  s'en  remettre   à la protection des  saints-  je ne l'ai vu  entrer  dans une  église que le jour  de  son  enterrement  !  

Sa croyance  venait  en ligne droite  du fond des  temps  et n'avait pas  grand chose  à voir  avec   la foi. Et il n'était pas rare qu'elle  mette  un saint  face  contre le mur  si elle   jugeait  que la chose demandée   n'avait pas  été  accordée ! 

 Par contre, jusqu'au  moins 13 ans, il n'a pas été question que je   manque   une seule messe du dimanche.  Et je ne doutais  pas que l'effort  que   me  coûtait de rester  silencieuse  et immobile  une  heure  au long  suffise  pour assurer le  salut de  toute la famille  ! 

Au cours  de longues   promenades qui  me  conduisaient à travers   les bois  et les campagnes , j'ai souvent  croisé  des chapelles. Je me suis intéressée  à  leur histoire, et par la force des choses  aux dévotions  qui  se rattachaient à leur occupant(e) .Je me suis aperçue , qu'encore de nos jours , les  gens dans la détresse se tournent parfois vers   les  saints :  à près tout, si ça ne peut faire  du bien,  ça ne pas faire de mal non plus .

Quand  à moi,  mon  préféré  c'est  St Antoine. Celui qui  aide   à retrouver  les choses égarées  ...  ou  mal rangées  Embarrassé  . J ' avais confié une fois  ce   petit travers à une  très vieille dame  qui avait pris  l'habitude  de  m'en  offrir  à l'occasion de mon anniversaire. J'en ai  reçu quatre !  Amusé  par   l'anecdote,  le compagnon d'une de mes filles  m'a offert  celui de sa grand-mère ( cassé  et recollé  3 fois  avec beaucoup de précision !) . 

 

*  je n'étais  une  Innocent   tous les jours  

*  une messe  basse  : le prêtre ne fait  que réciter  des prières ,  il n'y a pas de chants et  généralement  dite   à  8h du  matin .

* la  st Ghislain  - protecteur des   mères et des enfants - se fête  le 10 octobre 

08:10 Écrit par May | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Quelle coïncidence: même si ce n'est pas la dévotion qui m'étouffe, Saint Antoine est également mon préféré. Vu le désordre de ma maison, je dois souvent faire appel à lui. Je n'ai pas besoin de le punir, car il m'exauce la plupart du temps!

Écrit par : Betsy Boule | 01/11/2014

Répondre à ce commentaire

C'est un article plein de résonnance ! Chez moi le saint préféré était aussi st Antoine de PAdoue.... mais j'ai une grande faiblesse pour St Roch et son chien et St François d'Assise, le protecteur des animaux !!! Bon dimanche

Écrit par : verveine sauvage | 02/11/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.