15/10/2014

Ce n'est pas une bonne fée ...

... mais plutôt une vieille  sorcière  qui s'est penchée  sur   mon  lit  la nuit  dernière .

Parce que  ce matin, malgré  les gélules   blanc et bleu,   une vilaine douleur m'  irradiait la jambe jusqu'au genou  et me forçait à   chercher  appui   pour le moindre déplacement .

Et dans ce cas,  la  barbe  et le  whisky mis à part,  j'ai  une fâcheuse ressemblance avec le  capitaine Haddock  pour  exprimer  ce que je  pense  de   la situation.

Pas de chance   il fallait  que je me présente   à  un " contrôle   d'oreilles " et  je comptais  bien , ensuite ,  profiter  d'être à A.  pour clôturer  le feuilleton  de la  carte d'identité  de  S.  qui   dure  depuis début juillet .

Impossible  d'aller jusqu'au bout  de la rue   et  de risquer   l'aventure  du bus   spécial marché : ce sera  taxi . 

La première  étape  se passe   plutôt  bien  et  l'audiologiste  est content  des   courbes des tableaux   que je devrai  transmettre  à l 'ORL.

Reste à  traverser   la place   encombrée   d ' échoppes   et  de  bavard(e)s  pour rejoindre   l'administration communale  d' un pas  le plus  normal  possible .

Heureusement  je croise  3 connaissances,  ce qui me   permet  de  faire  des  arrêts  qui   ont  tout à fait  l'air  naturels.  Ouff ...   il y a des chaises   devant les  bureaux pour  que   les citoyens,  ticket en  main  et l'oeil rivé  sur les écrans  d'affichage,  puissent  attendre  patiemment tout  en regardant en boucle  notre  cher  bourgmestre  député président du  ....  et   11 autres choses  encore .

Enfin  mon numéro !  

C'est là  que   ça  s'est corsé ...  cette fichue  sorcière  de la nuit  avait  certainement enduit  le  siège  de  colle  parce  que   j'ai bien cru  que je n'arriverais jamais à le quitter  .... et en  plus  pas l'ombre   d'un gros mot  ne   peut  sortir, ni même  s'ébaucher.  Une fois debout,  il reste au moins   huit pas   jusque  la porte  et puis encore  six  jusqu'au bureau   pour avoir de  nouveau droit   à une chaise .

Je ne sais pas  si  ma  démarche  de vieux canard  boiteux   y est pour  quelque  chose mais  en tout  cas  l' employée  a compris  la situation  et m'a remis  la carte d'identité  en reconnaissant   que la procédure  devrait  être  adaptée   dans certains  cas.  

Il faut maintenant recommencer la délicate  manoeuvre   de  se remettre debout sans  rien  pour  s'appuyer  et  de franchir la porte et ensuite  le hall. 

Une fois dehors,  le petit mur  qui descend  jusque la rue  facilite  la petite descente et il ne  reste qu' attendre  st taxi  pour le retour.

Demain ça ira mieux mais l'alerte  a été chaude ...

22:47 Écrit par May dans santé | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

as-tu pensé à prendre la canne, ça aide bien... je le fais depuis un certain temps et je vois dans les yeux des gens que j'ai pris " un coup de vieux" mais tant pis ...

j'ai même le tour du web pour m'en acheter une "classe" avec un pommeau argenté par exemple...
rire!!

Écrit par : TooTsie | 16/10/2014

Répondre à ce commentaire

La façon de raconter les différentes péripéties de la journée cache bien l'angoisse qui doit être la votre après la découverte de ce mal qui n'augure vraiment rien de bien agréable.
Mais l''optimisme que vous montrez restera toujours un très bon remède.

Écrit par : eifel | 16/10/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.