30/09/2014

Visite

Il est un  peu en retrait  dans  sa chambre, la tête baissée. Aucune réaction quand   l'infirmière  lui signale mon arrivée :  la couleur de la  visite  est annoncée .  

La porte refermée, je respecte  le rituel  : sortir le  petit  sac  avec le  dessert,  poser la  cuillère  et la  serviette  sur la  tablette .   Et contre toute  attente , il  pointe un doigt vers ma jupe  accompagné d'un  " c'est  beau "  relativement   articulé ... il a toujours aimé les  couleurs  vives, les carreaux  et  la jupe  mêle  le rouge, le noir et le blanc.  Je le  remercie  du compliment  et j'ai droit  à  un instant  de regard.

 Le  dessert, découpé  en très petits morceaux  sera avalé  sans problème. Mais très vite, les mains  se  crispent  sur la serviette. 

Je  pose  mes mains  sur les siennes, je lui rappelle l'anniversaire  du fils, je dis les  noix qui tombent  en abondance, la pelouse  qui sera tondue  dès mon retour  ... Il paraît  se calmer .

Dehors, je respire profondément  comme  si  l'air   pouvait  effacer  cette  sensation de  brûlure  qu'il faudra  encore  supporter  un  peu  je le sais . 

Mais je  sais aussi qu'une fois rentrée je reprendrai sans  culpabilité la vie  que je me reconstruis. 

 

 

22:18 Écrit par May dans Neuro B, Perso | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.