09/09/2014

Neuro B : les trajets

Si  mes visites  en Neuro B sont régulières, elles  ne se font pour autant  pas à jours fixes.  Pas du tout  dans  une optique de contrôle  mais  pour une raison  disons  de refus d' habitude.  Comme  si je voulais me  donner l'impression  d'y aller  uniquement   parce que  j'en ai envie. 

Il faut  d'abord rejoindre la ville  et ensuite  repartir  vers  le  Centre : deux  trajets  en bus   la semaine ; train  et bus  le  w e  ( la localité  ou je vis  n'est pas desservie   par  les  TEC le  we ... vous avez  dit   mobilité ?) . 

Si  la première partie du trajet  est la plus longue, c'est pourtant la seconde  qui était, au début du séjour de  S, la plus éprouvante .

Le début  de la ligne  est très fréquentée  par la population  sympathique, bigarrée  et   ... bruyante  d 'une importante  cité  du haut de la ville. Mais une fois ces arrêts  dépassés,  il ne reste  guère  dans le bus , à part l'un  ou l'autre visiteur  sans voiture,  que  des  résidentes  du Centre  qui rentrent  après   avoir profité d 'une sortie en ville ou  plus rarement d'un bref retour  en famille.

Ces femmes en souffrance, sans le savoir, m'ont beaucoup aidé .  Elles   m'ont  rappelé  comment   et jusqu'où on  peut perdre pied  face  aux  épreuves.  Elles  m'ont tout  simplement  redonné  l' appétit  de vivre . Envers  et contre tout .

 

10:30 Écrit par May dans Neuro B, Perso | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : alzheimer, santé |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.